Fayssal

Fayssal

Dépasser cette zone a été mon combat le plus ardu.

Les juifs croient être le peuple choisi, mais ils se trompent. Pourquoi ? Tout simplement parce que c’est bien à nous — les druzes — que revient ce privilège. En grandissant dans ce genre d’environnement, j’ai eu du mal, comme la majorité de mes coreligionnaires, à remettre en question certains fondamentaux.

Nous pouvons être ouverts d’esprit et nous entendre avec tout le monde, mais quand il s’agit de la question suprême — le mariage — ma communauté se referme. Il n’est pas question de se mélanger aux autres et de perdre ainsi cette pureté dont seuls les druzes jouissent.

Pour quelqu’un de l’extérieur, l’enfermement des druzes sur eux-mêmes peut paraître étonnant. Mais aujourd’hui, je suis certain que cette mentalité est présente dans toutes les communautés, même si elle s’exprime de façon variable.

Ce comportement n’est pas sans rappeler l’hypocrisie d’une bonne partie de la société libanaise par rapport à l’homosexualité. On prétend — par imitation des pays occidentaux — être compréhensif vis-à-vis de ce sujet. Mais au fond, on espère que jamais un fils, un frère ou un membre de la famille ne soit attiré par une personne du même sexe.

Grandir au Liban, c’est être confronté à des problématiques identitaires. Pour moi, une question illustre bien le malaise politique du pays : sommes-nous phéniciens ou arabes ?

Les chapitres précédents de ce livre montrent qu’il n’existe pas une identité nationale partagée au Liban. Chaque groupe y va de sa propre théorie. De plus, la question identitaire est tellement chargée d’émotions qu’il est difficile d’en débattre de manière apaisée. Accepter une version différente de celle de son groupe serait une forme de trahison envers sa famille, son entourage ou son milieu social.

Dépasser cette zone dans laquelle chaque groupe cherche à nous renfermer pour cultiver la crainte de l’autre a été mon combat le plus ardu. Personnellement, ça m’a coûté plus de dix ans de vie à l’étranger dans des pays laïcs où la citoyenneté a un vrai sens pour prendre suffisamment de recul, accepter de voir la réalité en face et me libérer.

J’espère qu’à travers ce livre ainsi que toutes les initiatives similaires, mes jeunes compatriotes n’auront pas besoin d’autant de temps, d’effort et de lutte pour trouver cette paix.

Fayssal N.


Le Liban expliqué à mes proches, par Emilio El-Dib

Le Liban expliqué à mes proches, par Emilio El-Dib, raconte l’histoire du pays du cèdre en suivant ses peuples, leurs origines, leurs langues et leurs religions. Il aspire à donner des clefs de lecture — simples, sans qu’elles ne soient superficielles — pour mieux cerner ce fabuleux pays.

Ce livre est disponible sur Amazon partout au monde et vous pouvez le commander à votre librairie de quartier. Au Liban, vous le trouverez dans tous les Virgin Megastores et Librairies Antoine, ainsi qu'à la Librairie Orientale Achrafieh, et Gibran's Lebanon Byblos. Il est téléchargeable en version numérique sur Kindle, fnac Kobo, Apple iBooks et Google Play Books.

Contactez-nous pour bénéficier de prix réduits (libraires, achats groupés, étudiants, associations, etc.)